Home / Tableaux Zino /

DSCN1140-me

DSCN1140-me.jpg IMAG0054-me||<img src=_data/i/upload/2014/09/01/20140901125615-bbdf4559-th.jpg>ThumbnailsDSCN1136 a-me||<img src=_data/i/upload/2014/09/01/20140901125611-6de20333-th.jpg>
Visits
1621
Downloads
0

4 comments

Add a comment

  • guest - Monday 5 December 2016 05:11
    test.
  • Azagino - Tuesday 5 July 2016 03:07
    SAHA AIDKOUM KHAWTI.RAHMOU 3LA ELI RAHOUM TEHT ETOURAB....

    WELLAH ECHAFFI MERDANA
  • bekkar - Sunday 3 July 2016 23:00
    Le nom de Dieu a trop servi.Il été trop evoqué pas à la bonne place.
    On l'accommode à toutes les sauces allant jusqu'à le banaliser.
    On jure en son nom mêlant nom de dieu et mensonges grossiers.
    On conclue des affaires dans sa maison.
    On égorge des personnes au son des allaho Akbar qui le nient.
    On le donne comme gage de bonne foi alors que la foi a déserté les lieux.
    Oui le nom de dieu a trop servi et pas les bonnes causes.
    Mais quand les " politiques" ont commencé à s'y référer là, le sommet de l'hypocrite social a été atteint.Et le sacré commencé a être grignoté.
    Il le fut aussi quand au nom de dieu on tua nos parents, nos enfants, nos collègues, nos voisins.
    Le nom de dieu a été associé à tant de douleurs, tant de drames, tant de larmes.
    On a dit à nos parents qui ont vu leurs fils se faire kidnapper, tuer , que les victimes étaient contre dieu.Comme si dieu ne pouvait pas punir lui-même les mécréants.
    Le nom de dieu a trop servi, mais pas les bonnes causes.
    Peut-on au nom de dieu être malencontreusement contre sa famille, son peuple, son pays.
    Saha aidkoum.
  • bekkar - Sunday 3 July 2016 22:47
    Le nom de Dieu a trop servi.Il été trop evoqué pas à la bonne place.
    On l'accommode à toutes les sauces allant jusqu'à le banaliser.
    On jure en son nom mêlant nom de dieu et mensonges grossiers.
    On conclue des affaires dans sa maison.
    On égorge des personnes au son des allaho Akbar qui le nient.
    On le donne comme gage de bonne foi alors que la foi a déserté les lieux.
    Oui le nom de dieu a trop servi et pas les bonnes causes.
    Mais quand les " politiques" ont commencé à s'y référer là, le sommet de l'hypocrite social a été atteint.Et le sacré commencé a être grignoté.
    Il le fut aussi quand au nom de dieu on tua nos parents, nos enfants, nos collègues, nos voisins.
    Le nom de dieu a été associé à tant de douleurs, tant de drames, tant de larmes.
    On a dit à nos parents qui ont vu leurs fils se faire kidnapper, tuer , que les victimes étaient contre dieu.Comme si dieu ne pouvait pas punir lui-même les mécréants.
    Le nom de dieu a trop servi, mais pas les bonnes causes.
    Peut-on au nom de dieu être malencontreusement contre sa famille, son peuple, son pays.
    Saha aidkoum.